Réflexions sur “The Flower Guy” aux multiples facettes, Michael De Feo

Michael de Feo se sent aussi à l'aise en cherchant les ennuis avec la police d'Amsterdam qu'en critiquant le jargon du monde de l'art. Cet artiste à multiples facettes - travaillant moitié dans la rue, moitié pour des galeries - parvient à rester sur la fine ligne de démarcation entre le prétentieux monde de l'art et le moins affecté monde de la rue. De Feo vient à Paris avec une mission qu'il a répétée de très nombreuses fois auparavant : peindre des fleurs.

Plus

Interview avec ZAP and JUMBO

Les artistes de la côte Australienne ZAP et JUMBO, récemment de passage à Paris, ont d'abord été exposés à la culture graffiti dans les années 80 et 90. JUMBO dit à propos de la culture graffiti: "A la période dans laquelle nous vivons, il est devenu plus difficile d'agir de manière individuelle et d'avoir une voix unique. Notre culture est plus homogène. Je pense à cela en parlant de prendre une bombe de peinture, une boule de fil, une affiche, ou de la peinture et de créer quelque chose dans dans son propre style. Faire ça c'est déclarer son individualité et se dresser contre le genre de société qui cherche à aplatir les différents points de vue et les idées des gens " .

Plus

Ox détourne les panneaux d’affichage parisiens

L'artiste français OX a dernièrement détourné des publicités à Villeneuve-Saint-Georges, dans la banlieue sud de Paris, un travail artistique bien spécifique pour le site et le climat de ce lieu hors de la ville. OX aime afficher ses oeuvres dans les paysages arides de banlieue, d'autant plus qu'il devient de plus en plus difficile de détourner les panneaux d'affichage parisiens.

Plus